top of page

1946 MATHIS VL333

3 PLACES ET 3 ROUES

Années de production : 1942-1945
Pays : France
Nombre produit : 9 prototypes

En 1940, Emile Mathis quitte la France pour les Etats-Unis. Il crée une société, MATAM, pour fabriquer des munitions pour la Marine. À la fin de la guerre, il comptait 200 employés et a livré plus de 260 millions d'obus d'artillerie à la marine. Il a ensuite reçu le prix "E" de la Marine avec 5 étoiles.

Le VL 333 est fabriqué en tôle d'aluminium de calibre 20. Le corps est soudé ensemble. Il n'y a pas de châssis, c'est une bulle. Le moteur est un flat twin de 700 cm3 refroidi par eau avec traction avant et suspension entièrement indépendante. Seuls 9 prototypes ont été réalisés pendant la guerre de 1942 à 1945 ; ils étaient cachés aux Allemands, car tout travail sur les automobiles pour le secteur civil était interdit.

La voiture devant vous a été présentée au Salon de l'Automobile de Paris en 1946. Pourtant, après la guerre, la France est en ébullition. Les matières premières et l'énergie manquaient. Avec un ministre communiste en charge de la production, la politique s'emballe. Le gouvernement français, par la planification et la lourde bureaucratie, a empêché Mathis de s'approvisionner pour fabriquer la voiture. Le VL 333 était condamné et c'est le seul survivant.

Poids : 390 kg (850 livres)
Vitesse maximale : 105 km/h (65 mph)
Résultats des tests kilométriques de septembre 1942 sous contrôle de l'Office français de la production : 3,475 litres aux 100 km = 69 miles par gallon

bottom of page